La pointe de l’Aiguillon

Action opérationnelle de la Pointe de l’Aiguillon

La pointe de l’Aiguillon fait partie du complexe dunaire du Marais poitevin. Cette flèche sableuse de 40 hectares, située en domaine public maritime, se situe à l’embouchure du fleuve le Lay en Vendée. Elle présente tous les facies des habitats de dunes de l’Atlantique (haut de plage, dune mobile et dune grise).

Les alignements de bouchots devant la Pointe de l'Aiguillon - Life baie de l'Aiguillon

Alignements de bouchots devant la Pointe de l’Aiguillon

Une forte diversité faunistique et floristique

caractéristique des zones humides littorales


Une canalisation de la fréquentation à améliorer

liée à la diversité des activités possibles sur le site (baignade, promenade, pêche à pied, observations)


Une flèche sableuse

en perpétuel mouvement, située à l'extrémité sud-est de l'embouchure du fleuve le Lay



 Un site protégé, mais soumis à une fréquentation importante

Ce site est classé en Arrêté préfectoral de protection de biotope (APPB) depuis 1998. Il abrite des espèces protégées d’intérêt européen et national (Gorgebleue à miroir, Pipit rousseline, Odontite de Jaubert, Silène de porto, etc). La pointe est aussi un site privilégié pour observer la migration des passereaux à l’automne et des limicoles en hiver.

L’activité touristique à la pointe de l’Aiguillon (plage, promenade, pêche à pied, etc.) génère une fréquentation humaine qu’il est nécessaire de canaliser. Elle engendre une dégradation par piétinement des habitats dunaires d’intérêt communautaire et le dérangement de la faune. De plus, la tempête Xynthia de 2010 a aussi modifié le paysage.


Protéger et renaturer

Les actions du LIFE s’inscrivent dans la continuité des actions entreprises au titre de Natura 2000 par le Parc Naturel Régional du Marais poitevin, l’ONCFS et la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de Vendée depuis 2011.

Le programme prévoit de renforcer les aménagements de canalisation du public, afin de préserver les habitats dunaires du piétinement et fixer le sable.

L’objectif est de redonner un caractère plus « naturel » à la pointe de l’Aiguillon.

Les actions sont de différentes natures :

  • suivi d’une enquête de fréquentation au cours de l’été 2016, pour comprendre ce que les touristes et usagers viennent chercher à la pointe de l’Aiguillon.
  • pose de ganivelles, fils lisses et plots de bouclage pour canaliser le public et fixer le sable.
  • retrait d’une partie des blocs bétons,
  • abattage de peupliers d’un ancien camping, plantés sur la dune,
  • suivis biologiques pour l’évaluation des travaux.

Les travaux vont s’étaler sur les 5 années du programme LIFE

La dune de la Pointe de l'Aiguillon et ses ganivelles - Life baie de l'Aiguillon

Ganivelles posées pour protéger la dune et canaliser le passage


Un habitat dunaire préservé

Ils vont permettre :

  • de favoriser les habitats dunaires comme la dune grise en évitant le piétinement par les usagers,
  • de rendre un aspect plus naturel à la pointe en retirant les témoins d’anciens aménagements anthropiques,
  • d’orienter les futurs aménagements en prenant en compte biodiversité et souhait des usagers.

Ces travaux participeront à un meilleur état de conservation des habitats de la pointe, au développement du cortège floristique associé aux habitats de dunes grises et amélioreront ainsi la capacité d’accueil de ces espaces aux passereaux inféodés à ces milieux.

Jeune Gravelot à collier interrompu dans le sable - Life baie de l'Aiguillon

Jeune Gravelot à collier interrompu


Pointe de l’Aiguillon : restauration de dunes

Carte des interventions du Life baie de l'Aiguillon

Légende

3

> Remise en état d’espaces naturels et protection de milieux dunaires.
> Amélioration des conditions d’accueil du public.