La pointe de l’Aiguillon

 

Action opérationnelle de la Pointe de l’Aiguillon

La pointe de l’Aiguillon fait partie du complexe dunaire du Marais poitevin. Cette flèche sableuse de 40 hectares, située en domaine public maritime, se situe à l’embouchure du fleuve le Lay en Vendée. Elle présente tous les faciès des habitats de dunes de l’Atlantique (haut de plage, dune mobile et dune grise).

La pointe de l’aiguillon et ses bouchots © Réserve Naturelle de la Baie de l’Aiguillon

Une forte diversité faunistique et floristique

caractéristique des zones humides littorales

Une canalisation de la fréquentation à améliorer

liée à la diversité des activités possibles sur le site (baignade, promenade, pêche à pied, observations)

Une flèche sableuse

en perpétuel mouvement, située à l'extrémité sud-est de l'embouchure du fleuve le Lay


 Un site protégé, mais soumis à une fréquentation importante

Ce site est classé en Arrêté préfectoral de protection de biotope (APPB) depuis 1998. Il abrite des espèces protégées d’intérêt européen et national (Gorgebleue à miroir, Pipit rousseline, Odontite de Jaubert, Silène de porto, etc). La pointe est aussi un site privilégié pour observer la migration des passereaux à l’automne et des limicoles en hiver.

L’activité touristique à la pointe de l’Aiguillon (plage, promenade, pêche à pied, etc.) génère une fréquentation humaine qu’il est nécessaire de canaliser. Elle engendre une dégradation par piétinement des habitats dunaires d’intérêt communautaire et le dérangement de la faune. De plus, la tempête Xynthia de 2010 a également modifié le paysage.

La pointe de l’Aiguillon © Réserve Naturelle de la Baie de l’Aiguillon


Protéger et renaturer

Les actions du LIFE s’inscrivent dans la continuité des actions entreprises au titre de Natura 2000 par le Parc Naturel Régional du Marais poitevin, l’ONCFS et la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de Vendée depuis 2011.

Le programme prévoit de renforcer les aménagements de canalisation du public, afin de préserver les habitats dunaires du piétinement et fixer le sable.

L’objectif est de redonner un caractère plus « naturel » à la pointe de l’Aiguillon.

 

Les actions sont de différentes natures :

  • suivi d’une enquête de fréquentation au cours de l’été 2016, pour comprendre ce que les touristes et usagers viennent chercher à la pointe de l’Aiguillon,
  • pose de ganivelles, fils lisses et plots de bouclage pour canaliser le public et fixer le sable,
  • retrait d’une partie des blocs bétons,
  • abattage de peupliers d’un ancien camping, plantés sur la dune,
  • suivis biologiques pour l’évaluation des travaux.

Les travaux vont s’étaler sur les 5 années du programme LIFE

La pointe de l’Aiguillon et les blocs béton, trace d’un ancien aménagement © Régis Pasquier – PNR Marais poitevin

Pointe de l’Aiguillon © Thomas Jouanneau / PHONIC LIPS


Etude de la fréquentation à la pointe de l’Aiguillon

L’enquête sur la fréquentation touristique estivale de la Pointe de l’Aiguillon réalisée en 2016 indique que le site est fréquenté principalement pour des activités de nature (randonnées, observations faune et flore) et de pêche à pied. La majorité des enquêtés est favorable à un recul du parking permettant l’accès au site. Ces conclusions démontrent que les usagers sont très favorables à une renaturation du site, engagé partiellement dans le projet LIFE Baie de l’Aiguillon. De nouvelles enquêtes sont en cours. Les résultats seront analysés à l’automne 2019.

Suivi biologique de la pointe de l’Aiguillon

Afin d’évaluer l’impact des travaux sur les milieux, des suivis biologiques sont réalisés tous les ans. Un suivi de la reproduction des passereaux et limicoles sur la pointe de l’Aiguillon a été effectué aux printemps 2017, 2018 et 2019 par le conservateur de la partie vendéenne de la réserve.

Plus d’informations dans la rubrique actualités et sur la page suivis biologiques.

Etat d’avancement de l’action

La première phase de travaux a concerné la pose de ganivelles et fils lisses. Elle a été effectuée en mars 2018 par l’entreprise AB Forêt. Ces travaux ont permis de mieux canaliser le public et d’éviter ainsi le piétinement et la dégradation des dunes. 240 mètres de ganivelles et 836 mètres de fils ont ainsi été installés. Ces aménagements revêtent un caractère expérimental car ce sont des ganivelles innovantes capables de capter 1.4 fois plus de sable que des ganivelles standards. Ces aménagements revêtent un caractère expérimental, car ce sont des ganivelles innovantes capables de capter 1.4 fois plus le sable que des standards.

La seconde phase de travaux a été réalisée en décembre 2018 par l’association ALIGATORE. Ces travaux correspondent à l’abattage des arbres de l’ancien camping, nécessaire à la restauration des habitats de dunes grises. Les branches broyées en copeaux ont notamment été utilisées par les communes de la Faute sur Mer et l’Aiguillon sur Mer pour le paillage nécessaire à leur chantier de plantation.

La troisième phase de travaux correspond à l’extraction de blocs de béton et au nettoyage final de l’ancien camping (enlèvement de tas de souches et retrait de bitume existant). Les travaux ont eu lieu en mars 2019. L’ensemble des déchets est parti en filière de recyclage adaptée.

Des travaux complémentaires auront lieu dans le périmètre de l’Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope de la Pointe de l’Aiguillon et sur la plage des Sablons, en fin d’année 2019 (pose de ganivelles et fils lisses et panneaux d’information).

Une inauguration de la réception des derniers travaux doit être organisée en fin d’année.

La pose d’un panneau d’information et d’orientation, a fait l’objet d’un partenariat avec la Communauté de Communes du Pays Né de la Mer, nommée depuis 2018 Communauté de Communes Sud Vendée Littoral. Ce panneau a donc été conçu collectivement l’automne 2017, en concertation avec les partenaires du projet, et installé sur le site de la Pointe de l’Aiguillon en février 2018.

La pointe de l’Aiguillon à marée haute © Thomas Jouanneau PHONIC LIPS

La dune de la Pointe de l'Aiguillon et ses ganivelles - Life baie de l'Aiguillon

Ganivelles posées pour protéger la dune et canaliser le passage


Pointe de l’Aiguillon : restauration de dunes

Évolution de la pointe de l’Aiguillon

Carte présentant les travaux prévus dans le cadre du LIFE Baie de l’Aiguillon © Parc Naturel Régional du Marais Poitevin